Un Autre Regard

  • Facebook - Black Circle

Le projet Un Autre Regard met en relation l'art et le handicap mental et psychique. Il propose de croiser tous les regards en utilisant les oeuvres d'art des musées partenaires du projet. Les oeuvres d'art peuvent être regardées, contemplées, discutées par tous. Elles sont aussi le moyen de rendre acteur des personnes trop marginalisées. Nos médiateurs culturels proposent des regards différents sur les oeuvres et sur le monde. Par leur différence intellectuelle, ces médiateurs nous ouvrent à des discussions nouvelles où la spontanéité et la singularité du regard prend tout son sens.

 

 

Le projet Un autre regard entend mettre en relation des adultes en situation de handicap mental et/ou psychique, une institution muséale et des visiteurs grand public en redistribuant les rôles. Prendre le pari qu'une personne qui s'intéresse à l'art peut, le temps d'une journée, devenir médiatrice et proposer un autre regard au grand public. Le projet se concrétise dans la création d'un évènement rassembleur et collaboratif autour d'un réseau de musées partenaires, et au travers d'emplois contractuels au sein de musées. 

Enjeux du projet

Un Autre Regard développe la valorisation et la citoyenneté des bénéficiaires, leur insertion socio-professionnelle, et enrichit la notion d'accessibilité propre aux enjeux actuels des musées.

 

Un Autre Regard se place dans un processus d'inclusion sociale qui aboutit à cette journée spéciale de visite.

 

La formation dispensée durant l'automne est la clef de la réussite de l'évènement et du projet dans son ensemble. Animée par des professionnels de l'art et du social, elle développe les forces des bénéficiaires et devient une activité à part entière.

Objectifs synthétiques

1. Aquisition d'habiletés communicationnelles et de connaissances

 

2. Accessibilité et valorisation

 

3. Inclusion et innovation

Merci à nos partenaires : à ceux qui ont dit "OUI", "on tente cette aventure humaine...."

 

Le musée d'art Hyacinthe Rigaud à Perpignan

Le musée des Augustins à Toulouse

Le Musée d'art contemporain-Carré d'art à Nîmes

Le musée Fleury de Lodève

Le musée d'art moderne de Céret

 

Merci à Ségolène Neuville, Secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion qui soutient notre projet !

MERCI à la Fondation de France qui soutient Un Autre Regard pour toute la durée du projet !

 
Innovation

Le projet Un Autre Regard présente un caractère d'innovation sociale autant par son approche théorique que dans la réalisation concrète de l'évènement.

  • Il s'agit tout d'abord de considérer l'éducation au regard, c'est-à-dire la découverte active, curieuse et critique du monde des arts visuels, comme un vecteur de citoyenneté chez ce public spécifique.

  • Ensuite, la réalisation concrète de l'évènement permet d'expérimenter une redistribution des rôles sociaux absolument inédite : donner la possibilité à des adultes en situation de handicap mental/psychique de devenir les médiateurs, les transmetteurs de culture au sein du grand public. La situation inédite met en présence le public du musée avec ces médiateurs qui proposent un autre regard sur les oeuvres et invitent à la discussion et à l'échange.

  • En remplissant les objectifs d'accessibilité de la culture pour tous, le projet convoque en même temps les notions d'inclusion, de mixité sociale et se donne pour ambition de questionner et d'interpeller les codes sociaux qui régissent nos rapport à la culture.

  • Développer la formation professionnelle et les compétences pour des adultes en milieu protégé. Au-delà de l'activité proposée, il s'agit de leur offrir la possibilité d'évoluer dans leur "carrière" professionnelle, et d'envisager leur sortie du milieu protégé par l'expérimentation d'emplois contractuels.

Concrètement...

Nous offrons un loisir nouveau que nous développons dans nos musées partenaires. Un petit groupe d'adultes est formé à la médiation culturelle : regarder des oeuvres et initier des discussions autour de celles-ci avec le public ordinaire des musées.

Des enregistrements sonores permettront de garder trace de l'évènement et de faire voyager les oeuvres en mots via notre site web et ceux de partenaires.

 

Le rendez-vous est donné le 1er week-end de décembre pour venir vivre cette expérience humaine.

Les enregistrements sonores sont réalisés grâce au soutien du fond Handicap et Société.

Rappel : le 3 décembre est la journée internationale des personnes handicapées !

Ça vous dit d'écouter ? Alors c'est parti...

© 2018 Association Des Mains Libres